Apport 3 : Comment rédiger un texte ?

Pourquoi cet apport ? :

Tout le monde est capable d'écire un texte, mais pas tout le monde est capable d'écire un bon texte. J'ai voulu, au début de la rédaction de mes rapports, améliorer ma qualité de rédaction.

Objectif(s) de l'apport :

Améliorer ma qualité d'écriture.

Prolongement :

Cet apport me sera utile à chaque fois que j'aurai à rédiger des textes.

Bibliographie / ressources :

http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/index.html

http://users.skynet.be/fralica/refer/theorie/theocom/produire/ptheorie/pprocedu.htm

Plan de l'apport :

  1. Introduction
  2. Rédiger une introduction
  3. Rédiger un développement
  4. Rédiger une conclusion
  5. Conclusion / auto-évaluation

 

1. Introduction :

Nous sommes souvent amené à rédiger un texte, que ce soit dans le cadre du GCE, lors du cours de français ou par exemple lorsque l’on écrit une lettre de motivation. Il me semblait donc naturel de chercher comment écrire un texte de manière correcte et simple afin que tout le monde me comprenne. Tout travail possède une introduction, un développement et une conclusion, voilà pourquoi j’ai décidé de m’informer sur ces trois points principaux.

2. Rédiger une introduction :

L’introduction est donc à la base de tous les travaux écrits. Elle sert à retenir l’attention du lecteur, à aiguiser sa curiosité afin qu’il lise tout le texte. De plus, elle sert à présenter le sujet.

Pour rédiger une introduction, il faut suivre un schéma simple que l’on arrive parfaitement à comprendre sur le site : http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/ecrit/intro.htm

L’on apprend tout d’abord que l’introduction se divise en 3 parties :

  1. Sujet amené
  2. Sujet posé
  3. Sujet divisé

Partie 1 : Sujet amené :

« Les premières lignes de l’introduction doivent présenter, dans un contexte général, la nature du sujet qui sera traité. Le lecteur est ainsi fixé, dès le départ, en voyant que tu as choisi d’aborder tel thème. Ces quelques lignes doivent éveiller son intérêt. »

Partie 2 : Sujet posé :

« Situe ensuite le sujet dans son cadre spécifique : énonce l'idée directrice (la position que tu veux présenter ou défendre), et l'étendue et les limites de ton travail. »

De plus, il informe le lecteur à propos de :

  • Qui ? (Est concerné).
  • Quoi ? (Le sujet particulier et l'angle choisi).
  • Où ? (Lieu géographique où l'action se passe).

Partie 3 : Sujet divisé :

Le sujet divisé annonce :

  • Les grandes parties du développement.
  • Les verbes sont conjugués au présent ou au futur.

3. Rédiger un développement :

Voici les meilleures pistes à suivre afin de rédiger un développement correct :

Commence à rédiger le développement après avoir relu et sélectionné les notes de lecture que tu désires utiliser dans ton travail.

Chaque partie (ou chapitre) inscrite dans ton plan de rédaction sera traitée en ne perdant jamais de vue l'idée directrice (ce que tu veux présenter ou prouver). Le développement doit permettre au lecteur de prendre position par rapport à ton idée directrice.

Présente les idées principales que tu as dégagées dans tes notes de lecture. Explique, précise ou illustre-les par des idées secondaires. Chaque paragraphe comprend une seule idée principale.

Rappelle les « idées fortes » de ce que tu veux démontrer à des endroits-clés dans le développement. Consulte la banque de formules de développement à ce sujet.

Pour marquer la transition d'un paragraphe à un autre, utilise un mot-charnière tels
« De plus, ... », « Par ailleurs, ... ».

Cite des auteurs lorsqu'une de leurs idées renforce ton idée directrice. Respecte les règles de présentation des citations dans le texte.

Chaque chapitre nécessite une « introduction » en lien avec le chapitre précédant et une « conclusion » en lien avec le chapitre suivant.

Les titres et sous-titres, souvent provisoires, peuvent être modifiés au fur et à mesure de la rédaction.

Incohérence dans le développement :

L'idée directrice : Le développement n'a pas été rédigé en suivant l'idée directrice (une seule) ou l'idée directrice a été changée au cours du travail.

Le plan de rédaction : Ce plan et le contenu du développement sont incompatibles. »

4. Rédiger une conclusion :

La conclusion comprend les éléments suivants.

Rappel de l'idée directrice :

C'est la position que tu voulais défendre et que tu as effectivement défendue.

Exemple : Cette étude a permis de constater que les personnes sourdes peuvent interagir plus facilement entre elles depuis qu'elles utilisent les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication), ce qui implique de nouveaux liens avec la majorité entendante. En d'autres mots, la communauté sourde s'ouvre enfin.

Résumé du développement :

Ce sont les faits qui confirment ou contredisent ton idée directrice. 

Exemple : Il est maintenant clair que l'évolution qui a mené à l'utilisation des TIC par les individus sourds fut à la fois lente et saccadée. Nous avons noté que la langue des signes a longtemps retardé l'accès à ces technologies, parce qu'elle oblige à une façon de faire radicalement différente. Le Service de relais Bell et le téléimprimeur ont donc été étudiés sous l'angle d'une réponse à un problème très actuel : adapter les ressources créées par les entendants pour en partager l'utilisation. De plus, nous avons prouvé, par l'analyse du plongeon dans Internet et du développement de sites spécialisés comme celui de La Surdité au Québec, que ces mêmes ressources permettent tout autant de se rapprocher que de se distinguer. Le compromis qui en résulte apporte autant d'avantages au milieu sonore qu'au milieu silencieux, car chacun les redécouvre à travers les yeux de l'autre.

Prise de position :

Tout dépend de la nature de ton travail : recherche exploration, recherche démonstration, recherche analyse, recherche synthèse.

Exemple : On ne peut contredire que l'égalité, revendiquée depuis toujours par les personnes handicapées, commence maintenant à se réaliser grâce aux TIC. En effet, communiquer à l'intérieur et à l'extérieur de son univers est enfin possible. La même information devient accessible à tous.

Pistes de recherche future :

Comme tu as dû limiter ta recherche, tu pourrais souligner un ou deux thèmes qui mériteraient d'être explorés dans l'avenir, en lien avec ton sujet (facultatif).

Exemple : Bientôt, les outils de communication présentement adaptés seront intégrés. Par contre, la lutte contre les préjugés est encore loin d'être gagnée. Reste à espérer que l'exemple de la communauté sourde saura inspirer les autres personnes défavorisées à s'aventurer, par le truchement des TIC, en dehors de leurs limites.

5. Conclusion / auto-évaluation :

Je suis content de mon apport. En effet, écrire un texte est une chose qu’il faut réaliser de manière correcte afin de faire passer notre message et je pense que les trois points que je viens de développer vont me servir.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site